vendredi 24 janvier 2014

Elucidations 50 anecdotes - Alexis Jenni


Lu en numérique


Cinquante "anecdotes", écrites à la première personne du singulier.

Cinquante événements à priori insignifiants, à priori seulement car ils sont de ceux qui, réellement arrivés ou fantasmés, se fixent dans notre mémoire...à jamais.

Objets, rencontres,émotions ...

Des choses de la vie, presque de la vie de bébé à l'âge adulte...

Par exemple ce désespoir devant l'immensité de ce qu'il nous reste à lire et qui ne sera jamais lu...


"Il est tant de livres...
J'ai compté le nombre de ceux que je lirai si je me tiens au même rythme.
Entre mes quinze ans et mes soixante-quinze, que j'atteindrai peut-être, il n'est de place que pour quelques étagères.
La moindre bibliothèque municipale en contient cent fois plus, mille fois plus, elles contiennent tout un nombre de volumes que je mettrai plus d'une vie à seulement compter...
alors les lire, je n'y parviendrai pas"

Ici, la précision de l'écriture, cette volonté de décrire l'insignifiant donnent des pages étonnantes, comme celle où il évoque le désir éprouvé de nuit pour une femme qui ne l'avait jamais "inspiré" de jour...

Et de cet émerveillement quand à la lumière encore dégagée des étoiles mortes...



Ces anecdotes contiennent cette sorte d'impalpable , cette fine couche de "petits riens" qui est le lit de toute mémoire...


Tantôt mélancoliques, tantôt absurdes, tantôt amusées, mais jamais monotones,ces méditations simples et accessibles témoignent d'un regard étonnamment modeste de l'auteur sur soi...



19 commentaires:

  1. Oh comme je comprends... Il est tant de livres... Cela m'intrigue l'anecdote du désir éprouvé la nuit et pas le jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intriguée...accrochée...sourire...une lecture prochaine sans aucun doute alors...

      Supprimer
  2. Moi aussi je comprends...
    Résonance particulière en lisant ceci:
    "La moindre bibliothèque municipale en contient cent fois plus, mille fois plus, elles contiennent tout un nombre de volumes que je mettrai plus d'une vie à seulement compter..."
    mais dans une tonalité un peu différente car je viens de réorganiser mon bureau_bibliothèque..et j'ai cru que j'étais damnée!

    RépondreSupprimer
  3. Très belle image d'un "Petit Poucet rêveur "comptant les étoiles mortes

    RépondreSupprimer
  4. Oh comme je comprends... Il est tant de femmes à désirer la nuit... et qui ne nous inspirent plus vraiment au réveil...

    RépondreSupprimer
  5. quel lecteur insatiable n'a pas un jour ressenti , et ressentira encore souvent cette frustration de n'avoir pas assez de temps pour lire encore et encore ,tous ces livres tellement attirants ? Une belle idée ces anecdotes mais voilà surement un livre que je ne lirai pas :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu passeras à côté d'un joli moment...

      Supprimer
  6. J'ai eu le tournis l'autre jour à la bibliothèque ....
    D' une façon plus terre à terre : je n'aime pas choisir les livres sur la tranche.
    Alors, je viens ici, je sélectionne et je vais droit au rayon.
    ' cette fine couche de petits riens ' aiguise mon désir ...
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a la possibilité de lire quelques pages sur le net avant achat...on ne sait jamais ...en littérature comme dans la vie , ce qui plait à l'un peut ne point plaire aux autres...

      Supprimer
  7. Ca me tente drôlement, surtout peut-être la quatrième de couverture qui me parle énormément... Merci Jack pour l'idée, je note !! (Pour ma deuxième vie, celle où je vais lire ma LAL)

    RépondreSupprimer
  8. Connaissant un peu plus tes goûts grâce à ton blog, je suis sûr qu'il va te plaire...biz

    RépondreSupprimer
  9. Des anecdotes qui se dégustent comme des petits bonbons... qui râpent la langue parfois aussi, lorsqu'ils reviennent en bouche... ou l'esprit, s'ils restent en tête.

    RépondreSupprimer